La climatisation
Aimez-vous mon article ? ?

Pour climatiser il existe de nombreuses solutions

Agir sur les masses

Le plancher chauffant / rafraîchissant : La production de froid est réalisée en général par une pompe à chaleur dite réversible capable de faire du chaud comme du froid.

On fait véhiculer dans les tubes du plancher une température inférieure à la température ambiante ce qui a pour effet «d’absorber» par le sol la chaleur de la pièce. On parle alors de rafraîchissement et non de climatisation car, pour conserver le confort de l’utilisateur et empêcher la condensation, on ne peut abaisser la température ambiante intérieure que de trois degrés .

Il faudra également veiller à respecter plusieurs règles notamment pour le choix :

  • de la régulation
  • du type de plancher, toutes les chapes ne sont pas autorisées
  • des revêtements, par exemple certains types de moquette ou de plancher ne sont pas autorisés, on condamnera alors la circulation d’eau en été des locaux concernés par des circuits spécifiques
  • de l’isolation de toute la tuyauterie

Agir sur l’air

Le puits provençal ou canadien :

On enterre à 2 mètres environ de profondeur un tuyau. L’air neuf va alors être refroidi en été par la terre et être insufflé dans la maison à l’aide d’un ventilateur (pas de souci pour l’hiver car, à ce moment, la terre est plus chaude que la température extérieure). Ce système de puits provençal présente l’avantage de ne consommer que très peu d’énergie électrique, juste pour la ventilation, et peu de matériel à mettre en œuvre. Cela le rend donc très économique et écologique. Il permettra de rafraîchir de quelques degrés en été et effectuera un préchauffage de l’air neuf nécessaire à la VMC en hiver.

Les ventilo-convecteurs :

Là aussi, la production de froid est réalisée en général par une pompe à chaleur réversible ou des compresseurs. Le générateur envoie de l’eau froide au ventilo-convecteurs grâce à un circulateur. Les ventilo-convecteurs soufflent l’air froid dans chaque pièce tout en régulant la température de celles-ci.

La centrale de traitement de l’air :

Elle aspire l’air ambiant, le refroidit par des compresseurs, puis l’insuffle dans un ou plusieurs locaux. Cette solution est généralement réservée à l’industrie car elle nécessite un investissement important.

Ces trois procédés, de par leur mise en oeuvre, s’appliquent en général au neuf ou à la rénovation lourde. Il existe un autre procédé, qui nécessite moins de travaux et convient souvent mieux aux bâtiments existants. Il s’agit d’installer de véritables petites pompes à chaleur air/air à détente directe appelées Split ou multisplit. Une unité se place à l’extérieur, collecte l’énergie contenue dans l’air et la transmet aux locaux à traiter soit par insufflation à une unité intérieure soit par ventilo-convecteurs.

Cela présente de multiples avantages :

  • Facile à mettre en oeuvre.
  • Réversible: ils peuvent faire du chaud comme du froid.
  • Ce matériel a généralement, comme une pompe à chaleur, un très bon bilan énergétique ce qui lui permet de se substituer partiellement ou totalement au système de chauffage actuellement en place (chaudière, chauffage par radiateurs électriques…).
  • L’air neuf insufflé dans la maison est filtré.